Echanges en monnaie dette

Nécessite trois joueurs.

Ce document vous propose de faire une démonstration rapide des échanges en monnaie dette, c’est à dire avec la monnaie créée par les banques privées, avec des cartes à jouer.

Mise en place :

  • Distribuer à chaque joueur un joker (bien immobilier) face visible, six cartes à dos bleu faces cachées (monnaie) et six cartes à dos rouge faces cachées (principal du crédit à rembourser).
  • Placer les deux paquets sur la feuille « Nihilum », le bleu sur la case « monnaie » et le rouge sur la case « dette ».
  • Placer la feuille Banque en évidence.
../_images/photo_01_web.jpg

Mise en place de départ, chaque joueur a fait un crédit à la banque

Etape 1 :

Faire trois tours de bataille. S’il y a bataille entre deux joueurs, c’est le troisième avec la carte la plus faible qui l’emporte.

Cela simule les échanges entre les joueurs. Mais aussi les aléas de la vie (chômage, maladie non remboursée, etc).

../_images/photo_02_web.jpg

Simulation des échanges

Etape 2 :

Ici on n’utilise pas les valeurs faciales des cartes. On utilise les cartes face cachée.

Chaque joueur paye l’intérêt annuel de son crédit en donnant une carte à dos bleu à la banque. La carte est prise au hasard dans celle qu’il possède et placée sur la case « Intérêts ».

../_images/photo_03_web.jpg

Après le paiement des intérêts, la banque a fait des bénéfices

Si un joueur veut rembourser une partie du principal, il le peut. Le principal étant détruit pour éteindre la dette, il place autant de cartes à dos bleu que de carte à dos rouge sur la feuille « Nihilum ». Si un joueur n’a plus de carte à dos rouge (principal), il n’a plus de dette et ne paye plus d’intérêt annuel.

Si un joueur ne peut pas payer l’intérêt annuel, il est en faillite !

Pour s’en sortir et payer l’intérêt, il peut :

  • Travailler pour un autre joueur qui lui donne alors deux cartes monnaie. Un joueur « employeur » gagnera deux cartes supplémentaires s’il gagne lors d’un tour de bataille, car sa production vaut plus cher pour ce tour.
  • Demander à travailler pour la banque si celle-ci possède au moins deux cartes intérêts. Si elle accepte, elle donne deux cartes intérêt au joueur, qui rend immédiatement à la banque la moitié pour rembourser l’intérêt.
  • Le joueur peut demander un autre crédit à la banque, mais uniquement si le joueur n’a pas déjà un crédit sur le dos. Les joueurs peuvent aussi se prêter entre eux, avec ou sans intérêts.

Pour savoir si la banque accepte de faire crédit ou d’embaucher, prenez une carte dans chaque paquet du « Nihilum ». Si la carte à dos bleu est supérieure à la carte à dos rouge, la banque accepte. Sinon, elle refuse.

../_images/photo_04_web.jpg

Après une faillite, la banque a saisi le bien immobilier pour rembourser le crédit

Si le joueur est en faillite, la banque saisie le bien immobilier (prend son joker) pour rembourser le crédit, celui-ci est placé sur l’emplacement « actifs » de la banque. Les cartes à dos rouge (principal) vont sur la feuille « Nihilum », sur le paquet à dos rouge.

Refaire les étapes 1 et 2 jusqu’à ce qu’un joueur soit en faillite et perde son bien immobilier.

Observer comment se déroulent des échanges dans une économie où la monnaie est une dette. Observer que la présence de la banque ayant des créances sur la monnaie en fait un acteur qui fait des bénéfices sans rien produire (ni biens ni services, hormis la monnaie). Remarquer que la monnaie et les ressources (ici symbolisées par le bien immobilier) reviennent toujours à la banque.